Maison DB

Splendeur retrouvée
Malgré sa triste mine et son état vieillot, cette maison de maître atypique avait un potentiel énorme. Une rénovation en profondeur et de nouveaux agencements savamment pensés lui ont fait retrouver son cachet d’autrefois. Avec du style en plus et un nouvel espace extérieur qui ne manque pas de caractère.

  • Secteur Privé
  • Type Habitation unifamiliale, Rénovation
  • Localisation Liège
  • Surface construite Agr. 7,2m²
  • Année 2008-2010
  • Photographe © Alexandre Van Battel

Jouer des coudes
Avec une largeur de 7 mètres, il a fallu une bonne dose d’ingéniosité pour agrandir et retravailler les espaces intérieurs. Sans sacrifier la zone de circulation, définie en longueur dans les maisons de ville. À l’origine, aucune connexion n’existait entre les pièces de vie et la cour arrière de la maison était encombrée par des annexes. D’importants travaux de démolition ont été nécessaires, notamment l’abattage de murs porteurs, afin d’ouvrir l’espace et de l’étirer. Grâce à l’agrandissement des anciennes baies et à l’ajout de nouvelles côté terrasse, la lumière qui manquait tant vient illuminer les pièces de vie. Pour que la porte vitrée de la salle à manger puisse s’ouvrir totalement, la solution s’est portée sur un système en accordéon.

Authenticité et mise en valeur
Sablage de la façade. Remplacement à l’identique des corniches, des châssis, du toit et même du chapiteau. Tout cela a permis de préserver le style caractéristique de cette maison de maître. À l’intérieur, une série d’éléments intérieurs ont été conservés, soigneusement rénovés et richement mis en valeur. C’est le cas de l’élégant parquet en bois que l’on retrouve tant dans la cuisine que dans la salle à manger-salon et à l’étage. Les moulures ornant les hauts plafonds ont quant à elles retrouvé leur éclat et la cheminée en marbre a été restaurée.

Nouvel alignement
Vue de la terrasse, la maison dévoile un visage épuré très contemporain qui tranche avec la façade classique côté rue. La mise en place de caillebotis métalliques, peints dans la couleur des châssis, a une double utilité. D’une part le réalignement de l’étage avec le rez dans le plan vertical. D’autre part une protection pour la terrasse aménagée en hauteur. La réorganisation de l’espace extérieur a réussi à tirer parti de la mitoyenneté et de la typologie en longueur. Quant à l’ancien muret reblanchi, il s’est transformé en support pour les plantes qui apportent désormais vie et couleur.

Salle de bains en schiste
La salle de bains, qui s’exprime en blanc & noir comme le reste de la maison, met le schiste à l’honneur. Un choix audacieux. En couverture du mobilier où sont intégrés les deux lavabos, en contour de la baignoire qui trône au centre de la pièce, et en paroi pour la douche. Tout le mobilier de la salle de bains ainsi que celui de la cuisine a été dessiné par l’atelier et créé sur mesure. La pièce d’eau se voulait majestueuse, et elle l’est incontestablement.